FR: Numinus félicite MAPS pour son essai clinique de phase 3 révélant des bienfaits significatifs de la thérapie assistée par MDMA dans le traitement du SSPT grave

Une collaboration entre Numinus et l’Association multidisciplinaire pour les études psychédéliques réalisera un essai de suivi d’accès compassionnel dans un contexte réel à Vancouver, au Canada

VANCOUVER (Le 12 mai 2021) — Numinus Wellness Inc. (« Numinus » ou la « Société ») (TSXV : NUMI), une société de soins de santé mentale développant des traitements innovants et des thérapies assistées par psychédéliques sûres et fondées sur des données probantes, félicite l’Association multidisciplinaire pour les études psychédéliques (MAPS) et l’équipe d’étude de l’essai MAPP1 pour leur annonce des résultats de l’essai clinique randomisé de phase 3 de thérapie assistée par MDMA dans le traitement du syndrome de stress post-traumatique (SSPT) grave.

L’essai portait sur 90 participants souffrant de SSPT chronique. Ce dernier a démontré que 88 % des participants ayant bénéficié de trois séances de thérapie assistée par MDMA, contrôlées et supervisées, ont connu une réduction cliniquement significative de leurs symptômes. En effet, 67 % d’entre eux ne répondaient plus au diagnostic de SSPT, contre 32 % des participants randomisés sous placebo. Les participants à l’étude avaient reçu un diagnostic de SSPT pour diverses raisons, notamment des événements liés au combat, les accidents, abus, atteintes sexuelles et traumatismes liés au développement.

Les résultats, publiés dans la revue médicale Nature Medicine, évaluée par des pairs, ne présentent aucun problème de sécurité grave et confirment les conclusions antérieures des six essais cliniques de phase 2 menés par MAPS, qui démontrent clairement la sécurité et l’efficacité de la thérapie assistée par MDMA.

« Ces résultats de phase 3 confirment l’efficacité et la sécurité considérables de la thérapie assistée par MDMA pour le SSPT suivant le protocole MAPS, déclare Payton Nyquvest, PDG de Numinus. Nous espérons que ces preuves inciteront les organismes de réglementation de la santé à envisager sans tarder des réformes politiques pour élargir l’accès sécuritaire et probant non seulement à la MDMA, mais aussi à d’autres thérapies assistées par psychédélique pour les soins de santé mentale. »

La phase 3 est la dernière phase de recherche requise par les organismes de réglementation, tels que Santé Canada et la Food and Drug Administration (FDA) des États-Unis, avant de se prononcer sur l’approbation ou non de la MDMA comme traitement légal sur ordonnance pour le SSPT.

Introduire les résultats cliniques dans un contexte réel

Numinus et MAPS Public Benefit Corporation (PBC), une filiale à but non lucratif détenue à 100 % par MAPS, ont annoncé en décembre 2020 leur collaboration dans le cadre d’un essai d’accès compassionnel visant à offrir une psychothérapie assistée par MDMA pour le SSPT aux personnes souffrant de SSPT avec une résistance au traitement et qui ne peuvent pas accéder à la thérapie assistée par MDMA dans le cadre d’un essai de phase 3. Des jalons importants ont été annoncés depuis, notamment la finalisation des protocoles de traitement, la formation des thérapeutes effectueront l’essai et la nomination des investigateurs principaux. L’essai est actuellement dans la phase précédant la mise en œuvre et passera à la mise en œuvre à l’été 2021.

« Notre essai d’accès compassionnel vise à fournir des données de sécurité supplémentaires à Santé Canada qui, nous l’espérons, s’ajouteront à ces impressionnantes données de phase 3 pour soutenir l’approbation éventuelle de la psychothérapie assistée par MDMA pour les Canadiens atteints du SSPT, explique Dre Devon Christie, directrice des services médicaux et thérapeutiques de Numinus et chercheuse principale de l’essai d’accès compassionnel par Numinus et MAPS. Les résultats soulignent l’importance de poursuivre les efforts, comme ceux de Numinus, pour apporter ces traitements au grand public. »

Des millions de personnes à travers le monde sont atteintes du SSPT. Selon une étude à grande échelle portant sur 24 pays, le Canada affiche la plus forte incidence de SSPT. Un Canadien sur 11 souffrira de SSPT au cours de sa vie¹. Les traitements de santé mentale actuels présentent souvent des avantages limités, une faible adhésion et des effets secondaires négatifs, tout en nécessitant une utilisation chronique de médicaments. Les thérapies assistées par psychédéliques sont de plus en plus courantes et de mieux en mieux acceptées par les organismes de réglementation américains et canadiens, et ont été validées par la recherche universitaire et industrielle. Les thérapies assistées par MDMA pour le SSPT démontrent de plus en plus leur efficacité, dont une étude attestant une plus grande sécurité et une plus grande efficacité par rapport à deux antidépresseurs courants² et une autre étude attestant à la fois un impact clinique substantiel et des économies potentielles de plusieurs millions de dollars par année³.

Contenu vidéo à l’attention des médias : la Dre Devon Christie fait part de ses réflexions sur l’importance cruciale des résultats de l’essai de phase 3 du MAPS, et donne de plus amples informations sur l’essai imminent d’accès compassionnel de phase 2 entrepris par Numinus et le MAPS PBC au Canada (en anglais seulement).

  1. Post‐Traumatic Stress Disorder in Canada. CNS Neuroscience & therapeutics. 13 août 2008. (en anglais)
  2. Breakthrough for Trauma Treatment: Breakthrough for Trauma Treatment: Frontiers in Psychiatry. 12 septembre 2019 (en anglais)
  3. The cost-effectiveness of MDMA-assisted psychotherapy for the treatment of chronic, treatment-resistant PTSD. PLOS ONE. 14 octobre 2020 (en anglais)

###

À propos de Numinus

Numinus Wellness (TSX-V : NUMI) permet aux gens de guérir et d’être en bonne santé grâce au développement et à la prestation de soins de santé mentale novateurs ainsi qu’à l’accès à des thérapies assistés par psychédéliques sûres et fondées sur des données probantes. La façon de faire de Numinus Wellness — y compris l’approvisionnement psychédélique, la recherche et les soins cliniques — est à l’avant-garde d’une transformation visant à guérir, plutôt qu’à gérer, les symptômes de dépression, d’anxiété, de traumatisme, de douleur et de consommation de substances. Chez Numinus, nous dirigeons l’intégration des thérapies assistées par psychédélique dans la pratique clinique traditionnelle et construisons les bases d’une société plus saine.

Apprenez-en plus sur numinus.ca, et suivez-nous sur Facebook, Twitter et Instagram.


Énoncés prospectifs

Le présent communiqué contient des énoncés prospectifs au sens des lois sur les valeurs mobilières en vigueur. Tous les énoncés qui ne sont pas des faits historiques, y compris sans s’y limiter, les énoncés concernant les estimations futures, les plans, les programmes, les prévisions, les projections, les objectifs, les hypothèses, les attentes ou les croyances quant au rendement futur sont des « énoncés prospectifs ». Les énoncés prospectifs se reconnaissent habituellement à l’emploi de termes et d’expressions tels que « prévoir », « s’attendre à », « croire », « estimer », « viser », « anticiper », ou d’autres expressions semblables, ou leur forme négative, ainsi qu’à l’emploi de mots ou d’énoncés selon lesquels certaines mesures, ou certains événements ou résultats « seront » ou « pourraient » se produire ou être réalisés. Les énoncés prospectifs comportent des risques, des incertitudes et d’autres facteurs connus et inconnus qui pourraient entraîner des résultats, des événements ou des développements considérablement différents des résultats, événements ou développements prévus et exprimés explicitement ou implicitement dans ces énoncés prospectifs. Ces risques et incertitudes concernent, entre autres, l’obtention et le maintien des approbations réglementaires, y compris l’acquisition et le renouvellement des permis fédéraux, provinciaux, municipaux, locaux ou autres, et la capacité d’obtenir les approbations, licences et permis gouvernementaux nécessaires à l’exploitation et à l’expansion des installations de la compagnie ; les changements apportés à la réglementation et aux politiques, tels que les modifications apportées aux lois et aux règlements applicables, y compris aux processus fédéraux et provinciaux de légalisation, en raison de la fluctuation de l’opinion publique, de la façon dont est perçue l’industrie de la marijuana à des fins médicales et à l’intention des adultes, des délais ou lenteurs bureaucratiques ou de toute autre raison ; tous facteur ou développement susceptible de nuire à la croissance du marché ; les antécédents limités de la compagnie en matière d’exploitation et de rentabilité ; la dépendance à l’égard de la direction ; le besoin de financement additionnel de la société et les effets des conditions du marché financier et d’autres facteurs sur la disponibilité des capitaux ; la concurrence, y compris celle de concurrents mieux établis et mieux financés ; et la nécessité de nouer et d’entretenir des alliances et des partenariats, y compris avec des entreprises de recherche et de développement, des clients et des fournisseurs ; le développement et la mise en œuvre de protocoles médicaux et de procédures opérationnelles standard de traitement pour l’utilisation de thérapies psychédéliques ; les objectifs de la société pour développer et mettre en œuvre des partenariats avec des organismes de recherche et d’autres acteurs clés de l’industrie de la santé mentale intégrative ; la capacité de la société à résister avec succès à l’impact économique de la COVID-19 ; les avantages médicaux, la sécurité, l’efficacité, le dosage et l’acceptation sociale des psychédéliques ; l’approbation et/ou le succès des essais cliniques d’accès compassionnel ; la culture et la récolte des champignons Psilocybe ; et la disponibilité de personnel qualifié et de professionnels de la santé. Ces facteurs doivent être examinés attentivement, et les lecteurs sont avertis de ne pas se fier indûment aux énoncés prospectifs. Malgré les efforts de la société pour cerner les principaux facteurs de risque susceptibles de faire différer sensiblement les mesures, événements ou résultats réels de ceux qui sont décrits dans les énoncés prospectifs, d’autres facteurs peuvent entraîner des mesures, des événements ou des développements considérablement différents de ceux qui ont été prévus, estimés ou voulus. Rien ne garantit que les énoncés prospectifs se révéleront exacts, car les résultats réels et les événements futurs pourraient différer sensiblement de ceux prévus dans les énoncés prospectifs. La société ne s’engage pas à réviser les énoncés prospectifs, même si de nouveaux renseignements sont disponibles à la suite d’événements futurs, de faits nouveaux ou de toute autre raison, sauf si les lois applicables l’exigent.

La Bourse de croissance TSX et son fournisseur de services de réglementation (au sens attribué à ce terme dans les politiques de la Bourse de croissance TSX) n’assument aucune responsabilité quant à la pertinence ou à l’exactitude du présent communiqué.


Pour plus de renseignements :

May Lee

Directrice de la communication

Numinus

may@numinus.ca

Pour les demandes média :

Chloé Lebouc

Kaiser & Associés

chloe.lebouc@kaiserpartners.com